L’ACCAPAREMENT DE L’EAU Table ronde organisée par le Collectif contre l’accaparement des terres

Publié le : , par  Administrateur
  • Table ronde sur « L’accaparement de l’eau » dans le cadre de la Semaine de la Solidarité Internationale 2016.

    Salle du Sénéchal
    17 rue Rémusat 31000 Toulouse

Le jeudi 17 novembre, à 20 h 30, salle du Sénéchal, table ronde sur « L’accaparement de l’eau » dans le cadre de la Semaine de la Solidarité Internationale 2016.

La terre sans l’eau n’est qu’un désert aride. La privatisation et l’accaparement des ressources naturelles par les industries et multinationales de la boisson, des mines, du pétrole, de l’énergie ou de l’agro-alimentaire, qui leur permet d’extraire des millions de mètres cubes d’eau à leur seul avantage, alors même que les populations locales en manquent, est un véritable déni de droit.

Seuls des droits politiques assurant pour tous un droit à l’information, à la participation politique et à l’accès à la justice mais aussi permettant aux communautés autochtones ou traditionnelle une certaine forme de souveraineté pourraient établir un véritable équilibre entre les entreprises, les pouvoirs politiques et les communautés.

Hervé Douville est climatologue à Météo France.
Joël Marty est collaborateur à l’Agence du Bassin Adour-Garonne.
Lucien Sanchez est militant d’Attac.
Bernard Drobenko est universitaire spécialiste de Droit public et environnemental.

Jean-Pierre Crémoux | amdtoul@gmail.com

{}POUR PROLONGER LA REFLEXION, VOUS POUVEZ CONSULTER OU EMPRUNTER AU CIDES LES OUVRAGES SUIVANTS :

Les biens communs, modèle de gestion des ressources naturelles
PASSERELLE, 05/2010 (01/05/2010), N°2, 134 P.
. Ce dossier présente des expériences et des analyses dans des domaines aussi divers que les terres, les forêts, l’eau, la pêche ou les semences.
http://mercredis.coredem.info/communs

Biens publics à l’échelle mondiale
VERSCHAVE, François-Xavier : COLOPHON, 2001, 135 P.

Si la nécessité du bien public est incontestée, les réponses des diverses sociétés sont variées. Comment transposer la question à l’échelle mondiale, afin que les laissés pour compte de la croissance fassent valoir leurs droits ? Le droit des peuples et des gens doit se substituer à l’aide et à l’assistance dont l’inefficacité n’est plus à démontrer.

L’eau, un bien public : Alternatives démocratiques à la privatisation de l’eau dans le monde entier

Exemple de quelques expériences réussies, au Nord et au Sud ; elles reposent sur la mobilisation citoyenne et sur des formes de démocratie participative. Les auteurs tirent quelques grands principes de ces expériences, pour renforcer la gestion de l’eau comme bien public.

{{}} RESSOURCES EN LIGNE SUR ritimo.org et les sites de la coredem :

http://www.ritimo.org/Forum-Mondial-de-l-eau-vs-Forum-alternatif-mondial-de-l-eau

http://www.ritimo.org/Ruee-vers-l-or-bleu-en-Afrique

http://base.afrique-gouvernance.net/fr/corpus_dph/fiche-dph-259.html

http://www.alimenterre.org/ressource/terres-et-eau-chine-investit-a-letranger

Actualité locale et associative

AgendaTous les événements

août 2018 :

Rien pour ce mois

juillet 2018 | septembre 2018