Violences Histoire Colombie Pour rétablir la paix faut-il faire absence de l’Histoire ?

Publié le : , par  Administrateur
  • Soirée Regards et échanges croisés pour s’entretenir de la nécessité de faire Histoire pour vivre ensemble.

    Espace des diversités et de la laïcité
    Rue d’Aubuisson
    31000 Toulouse

Une soirée proposée et animée par l’association Crear escuela/Faire école.

En Colombie l’état de violences est tel et depuis si longtemps qu’il semble écraser toute capacité à pouvoir regarder le passé, de "faire temps" pour la pensée et la parole agissante. victimes et bourreaux sont dans un face à face où toute tentative pour briser le silence représente un danger. Le travail de mémoire en cours sur les crimes des paramilitaires et des guérillas, en particulier avec le processus de paix, ne peut se développer que sur plusieurs années et reste précaire. Quelles sont les conséquences de telles difficultés et manques ?
Soirée en trois temps allegro ponctués d’un échange avec le public.
THEATRE-LECTURE d’un court texte : "siècle chien" de Claude Bernhardt (3O mn)
FILM documentaire "La impression de una guerra" de Camilo Restrepo (27 mn)
CONFERENCE de l’historien Laurent Wirth "Violences, Histoire et Réconciliation"

et des ponctuations pizzicati avec :
- arts visuels : installation d’œuvres d’artistes latino-américains
- chansons populaires colombiennes
- intervention de l’anthropologue Sarah Quillere " les enjeux du travail de la mémoire en Colombie"

(Entrée libre et gratuite)

Actualité locale et associative

AgendaTous les événements